Les transferts de richesse désactivés

Depuis hier, des joueurs ont pu observer que les échanges, le comptoir et tout ce qui a un rapport avec de quelconques transferts de richesses, ont étés de nouveau désactivés.

Nous n’avions jusqu’à présent pas plus d’information, jusqu’à ce qu’AGS réalise un post sur le Dev Blog, afin de clarifier la situation, et expliquer pourquoi ces services ont étés de nouveaux suspendus.

Il reste en revanche un bon nombre de compte banni sans équivoque, qui se plaignent d’avoir été victime d’injustice. AGS n’a pour l’instant pas fourni plus d’informations sur ce sujet.

Des joueurs malveillants ont découvert, par la manipulation de paquets, un bug qui permettait aux joueurs de dupliquer des pièces et des ressources dans le jeu. Une attaque similaire contre un système de jeu différent a également été utilisée récemment dans le domaine du logement. Pour ces exploits, nous avons banni définitivement plus de 1 200 joueurs, supprimé leurs objets de l’économie et annulé leurs listes de postes d’échange. Nous avons pris des mesures décisives contre les mauvais joueurs évidents en effectuant un premier passage le 2 novembre, en bannissant définitivement les comptes des contrevenants les plus flagrants, ce qui a éliminé de l’économie plus de 80 % de la valeur des pièces et des objets dupliqués.

Les objets dupliqués restants ont continué à nuire à l’expérience de nombreux joueurs. Cela n’a pas affecté tous les joueurs ou tous les mondes de la même manière, et a eu un impact plus significatif sur les joueurs qui poursuivaient des objectifs de fin de jeu et de l’équipement. Nous nous excusons pour l’impact que cela a eu sur certains de nos joueurs les plus dévoués. Il est décourageant de voir d’autres personnes tricher pour obtenir ce pour quoi vous avez travaillé si dur, tout en nuisant à l’économie. Il nous a fallu du temps pour démêler et identifier où les objets et les pièces ont atterri, mais depuis le 15 novembre, nous sommes heureux d’annoncer que nous avons banni définitivement 460 joueurs supplémentaires de l’échange initial ou des nouveaux exploits de logement. Ce faisant, nous avons pu supprimer 98% des objets et pièces dupliqués restant dans le jeu. La petite quantité d’objets dupliqués restants est le résultat de joueurs qui ont découvert par hasard le problème de duplication mais n’ont pas pris de mesures d’exploitation, et ne seront pas bannis.

Nous avons également étudié l’impact de ces objets dupliqués sur la progression de la fin du jeu. Notre enquête n’a pas montré une augmentation significative du nombre d’équipements de niveau maximum. Le graphique ci-dessous montre que le nombre de joueurs possédant ne serait-ce qu’une seule pièce d’équipement de niveau maximum est encore assez faible. Nous avons fait un examen approfondi de l’armure Voidbent et, bien qu’une partie de l’armure ait été dupliquée, une grande partie a été retirée du jeu par des interdictions et elle reste un objet très rare. Nous examinons toujours la liste plus restreinte d’objets impliqués dans l’exploit du logement et il y aura d’autres interdictions permanentes si nécessaire.

Nous nous efforçons d’améliorer notre temps de réponse et resterons vigilants à l’égard des joueurs qui violent nos CGU. Les exploits ne seront pas tolérés, et les sanctions peuvent et vont inclure des bannissements permanents pour les joueurs qui les utilisent. Notre équipe travaille sans relâche pour poursuivre nos enquêtes et empêcher de futurs duplications en corrigeant ou en remplaçant les systèmes de jeu qui peuvent être attaqués. Veuillez continuer à signaler tout problème que vous constatez et nous continuerons à prendre des mesures immédiates.

Un grand MERCI aux membres de notre communauté pour avoir porté ce problème à notre attention ; nous apprécions toutes les informations que vous nous fournissez pour qu’Aeternum reste sûr et amusant ! Bien qu’il ait fallu un certain temps pour enquêter et trouver où les articles dupliqués ont été acheminés, notre télémétrie suit toutes ces transactions, alors soyez assurés que nous pouvons et allons trouver tous les mauvais acteurs.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *